Le Cavalier au miroir

Auteur

Corinne Atlan

Le Tibet au tournant du XIXe et du XXe siècle. Époque de tumulte et d’angoisse pour un pays déjà en proie à des convoitises étrangères : les Britanniques veulent établir par la force leur emprise économique sur la région, et la dynastie mandchoue, qui incorpore sans vergogne les territoires orientaux aux préfectures chinoises, cherche de toutes les manières à réduire le pouvoir temporel et religieux du treizième dalaï-lama. Tashi, ancien moine devenu espion au service des Britanniques, et Namgyal, officier du corps d’élite chargé de protéger le Dalaï-lama, incarnent les tensions et les contradictions de cette période troublée. Leurs amours et leurs aventures forment la trame d’un récit alterné, tandis qu’un miroir passant de main en main concrétise les liens mystérieux unissant les personnages.

Corinne Atlan est bien connue des amateurs de littérature japonaise puisqu’elle est l’auteur, ces deux dernières décennies, de pas moins d’une cinquantaine de traductions du japonais (romans, nouvelles, pièces de théâtre contemporain), dont plusieurs ont été récompensées par des prix prestigieux : prix Femina étranger pour le Bouddha blanc de Hitonari Tsuji (Folio), prix de la Fondation Konishi pour les Chroniques de l’oiseau à ressort de Haruki Murakami (Seuil), prix Zoom Japon pour la Prière d’Audubon de Kôtarô Isaka (Picquier). Elle a également édité et traduit avec Zéno Bianu deux anthologies de haïku, Haïku : Anthologie du poème court japonais et Haïku du xxe siècle – le Poème court japonais aujourd’hui (Gallimard, 2002 et 2007). Elle est aussi l’auteur de Danses de Diamant (Kailash, 2000), essai consacré à une danse bouddhique du Népal, et Entre deux mondes : traduire la littérature japonaise en français (Inventaire/Invention, 2006). Le Cavalier au miroir est son deuxième roman, le premier étant le Monastère de l’aube (Albin Michel, 2006, Picquier Poche 2012).
Sortie des Langues O’ à l’âge de vingt ans avec en poche une licence de japonais, Corinne Atlan, en fervente lectrice de Blaise Cendrars, choisit de partir vers l’Asie par le Transsibérien. Elle fait un premier séjour de deux ans au Japon, puis elle part au Népal où elle restera plus de dix ans : elle y enseigne le français, étudie le népali et le sanskrit, et vit immergée dans le monde tibétain, sans pour autant perdre contact avec le Japon. À son retour en France, dans les années quatre-vingt-dix, elle se lance dans la traduction de littérature japonaise. Elle partage aujourd’hui sa vie entre Paris et Kyoto et continue d’effectuer de nombreux séjours en Asie.

-+

right

Détails
Prix : 22,00 €
Support:
Livre(s) seul(s)
ISBN :
978-2-36057-049-2
Poids : 
425 g
Format du livre : 
13,5 x 21,5
Nombre de page : 
344
Version : 
français
Première publication : 
2014
Dernière édition : 
2014
Catégories
© L'Asiathèque - Maison des langues du monde 2013 Tous droits réservés