Les Pigments des miniatures indiennes

Étude sur leur usage par une méthode photographique

Auteur

Enrico Isacco

Les pigments des miniatures indiennes sont connus pour la plupart, mais leur utilisation à des emplacements précis dans une miniature varie considérablement en fonction de l'époque, de l'école ou de l'atelier. La conjonction des propriétés de la photographie infrarouge et de la photographie ultraviolette permet d'identifier la plupart des pigments bleus, verts, jaunes, malachite et blanc. On peut ainsi affiner la datation ou confirmer l'attribution à une école de peinture, mais également détecter les repeints et les faux. Une étude de ce type n’avait jamais encore été réalisée. Elle requiert un grand nombre de spécimens. La base de données en comporte 2 213, allant du XIe au XXe siècle, et comporte un logiciel d’utilisation. Les résultats de la méthode photographique ont été validés par des analyses par spectrométrie de fluorescence X et par des examens au microscope menés concurremment sur des miniatures appartenant aux collections du Victoria & Albert Museum, à Londres.

Cette méthode, qui évite la prise d’échantillons et dont les données consignées sur la pellicule peuvent être étudiées loin de l’original, ouvre un large champ de recherches. De nombreuses illustrations en couleur présentent les miniatures sous leurs trois aspects (photographie classique, photographie infrarouge et photographie ultraviolette) et permettent de juger de l’intérêt de la méthode.

-+

right

Détails
Prix : 30,50 €
Support:
Livre(s) seul(s)
ISBN :
978-2-915255-71-3
Poids : 
320 g
Nombre de page : 
128
Version : 
français
Première publication : 
2008
Dernière édition : 
2008
Catégories
Pays : 
Mots clés : 
© L'Asiathèque - Maison des langues du monde 2013 Tous droits réservés