A paraître
Détails

Format : Livre broché
ISBN : 9782360571949
Collection : Hors Collection
17 x 24 cm
Nombre de page : 384
Première publication : 26/05/2021
CLIL : 3050

Manuel de français bilingue à l'usage des pashtophones

Une méthode fondée sur l’intercompréhension et la fraternité

« Vous avez dû vous arracher à tout, moi à rien. Vous êtes des migrants et vous devez naître une deuxième fois. Je vous apprends à dire Je suis à l’indicatif, à l’imparfait ou au futur. Mais comment être quand on a tant perdu ? » (Marie-France Etchegoin, J’apprends le français, Jean- Claude Lattés, 2018). C’est dans cette approche de respect pour l’apprenant et pour sa langue que se situe Sarah Hermann. La méthode est classique : dialogue, vocabulaire, grammaire, exercices, mais la nouveauté réside dans le bilinguisme. Chaque leçon est donnée en français (essentiellement à l’usage des enseignants) et en pashto. Connaissant bien les structures grammaticales du pashto et nourrie de son expérience d’enseignante et de son parcours dans l’action humanitaire, Sarah Hermann souligne les différences dans la prononciation ou la construction des phrases contre lesquelles peuvent buter les pashtophones en prescrivant chaque fois aux enseignants et aux apprenants la vérification et la répétition. L’ouvrage contient de nombreux exercices (avec corrigés) et des supports ludiques imagés conçus à la fois comme des séances-bilans et des moments d’expression personnelle. Un enregistrement audio permet à l’apprenant de réécouter la leçon, de se familiariser avec la prononciation française et de s’entraîner. Ainsi mis en confiance, l’apprenant pashtophone évite le stress, « le principal ennemi des cours de langues » (ibid, M.- F. Etchegoin), et progresse rapidement.

Livre papier A paraître 25,00 €

BIOGRAPHIES DES CONTRIBUTEURS

Sarah Hermann

Sarah Hermann est ingénieure du son de formation, étudiante en pashto à l’INALCO depuis 2017. Actuellement en poste pour la Croix-Rouge en Afghanistan, elle s’est investie dans plusieurs associations d’aide aux exilés au sein desquelles elle a enseigné le français, en particulier à des publics pashtophones. Elle apporte également une aide aux exilés en les accompagnant dans leurs démarches administratives, juridiques et sociales, ce qui lui permet d’être au fait de leurs besoins quotidiens. Sa connaissance du pashto et des structures du français, ainsi que le soutien de ses étudiants qui ont expérimenté et enrichi sa pédagogie, lui ont permis de réaliser ce projet qui lui tenait à coeur d’un manuel bilingue français – pashto d’apprentissage du français à destination des exilés.