Nouveauté
Nouveauté
Détails

Format : Livre broché
ISBN : 9782360572823
Collection : Les bilingues
12.1 x 18 cm
Poids : 148 gr
Nombre de page : 160
Première publication : 21/04/2021
CLIL : 3621, 4033

Lire un extrait

Pourquoi je suis rentré tard ce soir

Micronouvelles de Chine

Traduction : Delphine Goldschmidt-Clermont

Préface : Honghua Poizat-Xie

Découverte d’une facette originale de la littérature chinoise d’aujourd’hui : les micronouvelles – de petits chefs d’œuvre de concision et de délicatesse.

Les micronouvelles
Le phénomène des micronouvelles tel qu’il se présente en Chine avec l’extraordinaire développement du genre depuis une quarantaine d’années est unique au monde. En plus des conditions politiques, économiques, sociales et culturelles favorables, l’apparition d’Internet, des réseaux sociaux et des logiciels de lecture sur téléphone portable a largement stimulé la transmission et la lecture de textes concis. Non seulement ces outils sont particulièrement adaptés à la diffusion de cette littérature, mais ils rendent également les auteurs de ces textes autonomes, indépendants et libérés des contraintes d’une publication traditionnelle par les éditeurs ou libraires.

Le livre
Treize micronouvelles d’auteurs contemporains de Chine continentale ont été sélectionnées pour ce recueil. Leurs auteurs jouissent d’une reconnaissance nationale et ont souvent été récompensés par des prix. Ces textes ont été choisis tout d’abord pour leur intérêt littéraire intrinsèque. On remarque l’art de croquer le ou les personnages d’un trait dans un espace limité. L’histoire est courte mais souvent avec des rebondissements inattendus voire surprenants. À travers ces saynètes, les lecteurs peuvent faire connaissance avec différentes facettes de la vie quotidienne en Chine contemporaine. Les treize tableaux proposés reflètent la diversité de la société chinoise : ville et campagne, tradition et modernité, migration, pouvoir politique et bureaucratie, mais aussi relations sociales, intergénérationnelles, familiales, amoureuses, etc. Le ton et le style des textes proposés sont également variés, de l’humour à la nostalgie. Ce recueil est idéal pour les lecteurs qui veulent découvrir la Chine à travers un nouveau genre littéraire. Il l’est aussi pour les enseignants de chinois qui pourront l’exploiter comme matériel pédagogique, ainsi que pour les étudiants dont le niveau de chinois n’est pas encore assez aisé pour lire de longs textes.

Livre papier
acheter
16,00 €

BIOGRAPHIES DES CONTRIBUTEURS

Delphine Goldschmidt-Clermont

Delphine Goldschmidt-Clermont est titulaire d’une maîtrise en études asiatiques de l’Université de Genève. Employée à la Faculté des lettres de l’Université de Genève, elle poursuit en parallèle son activité de traductrice, qui a été distinguée lors de plusieurs concours internationaux. Elle a été notamment lauréate au concours de traduction littéraire 2019 de l’Institut Confucius de Genève pour la micronouvelle de Qin Delong : « Gravir les échelons ». Elle est l’un des auteurs de Lexique du chinois contemporain, ouvrage publié à l’Asiathèque en 2013.

Honghua Poizat-Xie

Honghua Poizat-Xie, docteur ès lettres (linguistique chinoise) est chargée d'enseignement en langue et littérature chinoises à l'université de Genève. Elle est aussi l’auteur d'une série de livres d'apprentissage du chinois à l'Asiathèque.


TABLE DES MATIÈRES

Introduction : Les micronouvelles, miroir de la société chinoise contemporaine, par Honghua Poizat-Xie

Jia Dashan (贾大山)
莲池老人 Étang-des-lotus
La grande sagesse du vieux Lianchi (« Étang-des-lotus »), le gardien de la cloche de bronze du sanctuaire.

Huang Jianguo (黄建国)
谁先看见村庄 Qui de nous deux verra le village la première ?
Sur le point de gagner leur village pour le nouvel an, deux jeunes femmes s’interrogent sur leur maquillage. Quel accueil leur sera-t-il réservé ?

Luo Weizhang (罗伟章)
蒙面人 L’homme masqué
Un jeune homme devient le colocataire d’un scénariste à succès. Il lui révèle que son rêve est de devenir acteur. Attendri par cette confidence, le scénariste ajoute dans son scénario les scènes aquatiques où le jeune homme pense pouvoir exceller.

Hai Fei (海飞)
走失的黑猫 Un chat noir perdu
Répondant à l’annonce d’une vieille dame cherchant son chat perdu, une bande de jeunes gens pense profiter de l’occasion pour profiter des largesses de la dame en lui amenant un chat de rencontre. La suite sera inattendue.

Zhao Xin (赵新)
念想 Un souvenir
M. Zhou, le maire de la commune tombe, au cours d’une promenade, sur un verger de jujubiers. Ne pouvant résister à la tentation, il en fourre une bonne quantité dans sa poche et est surpris par le propriétaire qui le met à l’amende. Moment épineux qui oblige le notable à réfléchir sur lui-même.

Dai Xi (戴希)
羊吃什么 Ce que mangent mes moutons
Un éleveur de moutons est en butte aux tracasseries et à la vénalité d’une série de fonctionnaires qui ne cessent de lui infliger des amendes. Le seul moyen de leur échapper est de leur clouer le bec par l’absurdité de ses réponses.

Nie Lanfeng (聂兰锋)
一件皮袄的折磨 Les tourments nés d’une veste fourrée
« Quand elle aura grandi, elle n’aura qu’à m’offrir une veste fourrée. » Telle est la petite phrase que lance l’oncle d’une enfant qu’il a conduite d’urgence à l’hôpital à la mère pleine de gratitude. Cette petite phrase va se révéler plus lourde qu’on ne le pense.

Liu Zhaoliang (刘兆亮)
青岛啊,青岛 Ah, Qingdao !
Le héros du récit rêve de la ville de Qingdao depuis que son père y est parti pour gagner sa vie. Pour le père, la réalité est amère. Trompé par un entrepreneur escroc, il rentre à la maison une malheureuse pièce de 3 mao en poche tandis que son fils part à son tour, admis à l’université de Qingdao.

Geng Fu (更夫)
鹰唱 Le chant du faucon
Un jeune photographe se rend dans une région montagneuse pour y photographier des faucons. Il rencontre un groupe de mineurs et l’un d’entre eux lui raconte comment, dans certaines circonstances, les faucons chantent. S’agit-il d’implorer le ciel pour rester en vie ?

Chen Lijiao (陈力娇)
化简程序 Le Boddhisattva de la Vérité
L’héroïne du récit demande au directeur Wu, son frère, surnommé le « Bodhisattva de la Vérité », de donner un coup de main à son amoureux qui cherche du travail. Elle s’étonne que son frère ne fasse rien. La suite lui révélera en quoi le surnom du frère est justifié.

Song Ziping (宋子平)
遗失 Perdue
Une jeune femme va-t-elle rejoindre l’homme qu’elle aime ou non. Elle va à la gare, essaie de lui téléphoner, monte dans un train, est-ce pour aller vers lui ou pour rentrer chez elle ? Il suffit de mille choses infinitésimales pour que le destin change.

Li Zisheng (李子胜)
大侠 Le Justicier
Un journaliste débutant est en visite chez le vieux « Justicier Gu » et celui-ci lui raconte d’où lui vient ce nom. Le vieil homme adore se remémorer ses faits d’arme de l’époque de l’Armée de Libération et fatigue tout le monde avec ses récits jusqu’au jour où il trouve son public : des écoliers qu’il fait rêver.

Deng Hongwei (邓洪卫)
不回家的理由 Pourquoi je suis rentré tard ce soir
Quand il s’attarde le soir avec sa maîtresse, Wu Je prend soin de trouver des prétextes, et ça marche. Mais un soir la machine se dérègle, la maîtresse se fâche, Wu Je rentre plus tôt chez lui, et là rien ne va plus.